Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

Faut-il être à jeun pour les prises de sang

On a tous connu ça, on doit faire une prise de sang, on prend rendez-vous à un laboratoire médical le matin et surtout, on ne mange pas avant la prise de sang. Ce jeûne est-il toutefois nécessaire ou est-ce une simple idée reçue ? Si vous le voyez écrit ici, vous devez vous douter que ce n'est pas si simple. Toutes les prises de sang ne nécessitent pas d'être à jeun. Cela dépend donc ce que vous comptez mesurer avec ces prises de sangs. Il n'y a en réalité que 5 dosages qui nécessite une prise à jeun : 

  • les dosages du cholestérol
  • les dosages des triglycérides
  • les dosages de la glycémie à jeun 
  • les dosages de l'insuline
  • l'examen de la vitesse de sédimentation

Pour tout le reste, pas besoin d'être à jeûn. Sauf que la plupart des prises de sangs sont justement faites pour surveiller la glycémie ou le cholestérol. Donc on a pris cette habitude, prise de sang = à jeun. Mais ce n'est pas une généralité. Durant la digestion, notre sang va se charger de nutriments, notamment de glucide (sucre) et de lipide (graisse). Cela fausse l'analyse que l'on peut faire sur les 5 dosages susmentionnés. Pour les autres, soit cela a une influence non-significative / insignifiante soit ça n'a pas d'impact du tout. C'est pour cela qu'il faut être a jeun que pour celles-ci.

On rappelle que à jeun signifie n'avoir ingéré aucune nourriture durant les 10 à 12 dernières heures donc attention également si vous mangez tard, surtout le grignotage nocturne devant l'écran, on vous connnais :P .

Tags : Idée reçueMédecineCuriosité

Les ventilateurs refroidissent l'air

C'est l'été, il fait chaud ! Qu'on m'envoie de l'air frais ! Vite, un ventilateur. 

Houlà, un ventilateur ne refroidit rien du tout mon ami. Si tu penses que par la rotation des pales de ton ventilateur, cela refroidit l'air, tu te trompes. Cela ne fait que brasser de l'air. Pourtant, me direz-vous, quand je met ma tête face au ventilateur, je sens bien de l'air plus frais ?! Mais j'ai une question, honoré lecteur, quelle est la température que vous sentez ? C'est celle qui est en contact avec votre peau donc juste l'air qui est tout autour de vous. Or, je vous rappelle que la température de notre corps est de 37°C. Ce qui implique qu'on dégage également une forte chaleur qui réchauffe l'air autour de nous. L'action du ventilateur est de rejeter cet halo de chaleur corporel en nous balançant à pleine vitesse de l'air de la pièce où nous sommes qui est souvent inférieur à 37°C. C'est pour cela qu'en cas de fortes chaleurs, supérieures à 37°C, on commence réellement à sentir qu'il nous envoie de l'air chaud. 

Pour autant, même en cas de fortes chaleurs, on sent un léger rafraîchissement, ne serait-ce qu'illusoire ? Non, car le ventilateur a également un autre effet très sympathique : il accélère l'évaporation de la sueur. Lorsqu'on a chaud, on transpire. Cette sueur finit par s'évaporer dans l'air. Or cette réaction nécessite de l'énergie, de l'énergie qu'elle va puiser sous forme de chaleur. Ainsi, pour s'évaporer, les gouttes de sueurs vont consommer un peu de chaleur de notre peau et donc, on va sentir un léger rafraîchissement. En accélérant l'évaporation de notre sueur, cette réaction thermodynamique va donc davantage nous rafraîchir. 

C'est donc par ces deux biais qu'un ventilateur nous rafraîchit. Mais vous noterez qu'en aucun cas, il ne refroidit l'air ni quoi que ce soit. C'est même l'inverse. De par le moteur qui alimente la rotation des pales, il contribue à augmenter la chaleur globale de la pièce. Comme ça nous rafraîchit nous, ça va mais clairement, c'est une idée reçue de croire que ça refroidit. 

Tags : Idée reçueCuriosité

Du cyanure dans les fruits

Et si je vous disais que certains fruits que nous mangeons ont des pépins et noyaux contenant ni plus ni moins que du cyanure, me croiriez-vous ? Et pourtant, c'est une réalité. Les pépins et noyaux comme ceux des pommes, des poires, des pêches, des abricots, des cerises, des prunes contiennent tous de l'amygdaline. On en trouve également dans les amandes amères et les noix de cajou. Et donc, quel est le problème avec l'amygdaline ? Ho, lui-même en tant que tel, rien. Il y a juste un détail, c'est qu'en réagissant avec une enzyme de notre système digestif (le  ß-glucosidase), elle se transforme en cyanure d'hydrogène.  La DL50 (la dose léthal où 50% des individus meurent) pour un être humain de l'amygdaline est de 1,5mg par kilogramme de masse corporelle. Donc pour un homme de 75kg, ça devient mortelle dès 112,5 mg. Les symptômes commencent par des crampes d'estomac, des maux de têtes, des nausées et des vomissements et finissent par des insuffisances respirations, arrêt cardiaque, coma et mort. Donc c'est plutôt sérieux !

Mais je viens de manger une pomme avec ses pépins, vais-je mourir ?! Non, vous avez de la marge, la dose d'amygdaline dans une pomme est d'environ 17,5 mg/g de pépin. Un abricot en a environ 14,4 mg/g de pépin, la pêche en a 6,8mg/g, la cerise 3,9 mg/g, les prunes 2,2mg/g. Donc vous pouvez en manger mais surveillez vos quantités. Méfiez-vous des faux-remèdes également. On prête à l'amygdaline des vertus anti-cancers jamais prouvés (même si, en un sens, c'est vrai qu'une fois mort, plus de soucis de cancer). Ainsi, des pages web vous invitent à faire des cures d'amande d'abricot, d'en manger une dizaine. Pas bon, pas bon du tout. L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (l'ANSES) s'est récemment inquiétée de ces régimes qui n'ont aucun bienfait scientifiquement prouvé et pire, qui sont dangereux pour la santé, donc je relaie le message. FAITES ATTENTION !

Tags : AlimentationCuriositéIdée reçue

Pourquoi dit-on 'attraper froid' ?

"Prend un truc chaud, tu vas attraper froid", "Couvre-toi, tu vas prendre froid". Ces remarques généralement bienveillantes, visant à nous prémunir des maladies, m'interloquent. Car on sait très bien que les maladies comme la grippe et le rhume sont dues soit à des bactéries, soit à des virus. Si je reste dans une chambre froide stérilisée, je vais clairement me les geler mais je ne tomberai pas malade pour autant. Ce n'est pas la température qui fait que nous sommes malade, c'est donc absurde de continuer à utiliser ces expressions venues d'un autre temps où la médecine n'était pas aussi évoluée qu'aujourd'hui ! 

Pas si vite mon jeune ami ! Le froid n'est pas ce qui nous rend malade, c'est vrai. Et même si nos ancêtres manquaient des connaissances médicales nécessaires, ils avaient quand même remarqué une recrudescence de rhumes / grippes ... en période hivernale et donc en période de froid. La question est donc légitime : le froid contribue-t-il à nous rendre malade ? Il peut ne pas en être la cause principale, car ce n'est pas lui qui donne la maladie certes, mais c'est peut-être lui qui met en place l'environnement adéquat pour qu'on tombe malade. Dans une expérience retracée dans "Exposure to cold environment and rhinovirus common cold. Failure to demonstrate effect." par R. Gordon Douglas Jr., Keith M. Lindgren, et Robert B. Couch, en 1968, on mit un virus dans les narines de volontaires et on les mit pendant une demi-heure soit dans une pièce à 4°C en sous-vêtement, soit dans une pièce à 10°C avec une laine soit dans un bain chaud de 32°C. Le virus s'est propagé de la même façon et de la même vitesse. Le froid n'a donc pas d'effet sur notre système immunitaire. Donc c'est bon, le froid n'y est pour rien  ? 

He bien...si, il y est pour quelque chose. Le froid prolonge la durée de vie de ces maudits virus et bactéries. Sensible à la chaleur, ces derniers vivent plus longtemps dans le froid et ont donc plus de chance de nous infecter. Dans le froid, sur surface inerte ou sur des goutes d'humidités, ils peuvent rester infectieux des dizaines d'heures durant comme l'a démontré G. J. Harper dans son étude "Airborne micro-organisms: survival tests with four viruses". Donc le froid contribue bel et bien à nous rendre malade en permettant aux virus et bactéries dans l'air de rester infectieux bien plus longtemps qu'en pleine chaleur. Donc il n'est pas incorrect de prévenir quand il faut froid. 

Tags : ExpressionFrançais

La Saint Glinglin existe en droit

Un débiteur fort astucieux joua sur la naïveté de son créancier et s'engagea à lui rembourser sa dette lors de la Saint Glinglin. Le créancier accepta et se rendit compte bien trop tard que cette fête n'existait pas. Se sentant lésé, le créancier se tourna vers la Justice. Cette dernière fit l'analyse suivante :

"Attendu que la Saint-Glinglin ne figure pas dans le calendrier, mais qu'il existe à la date du 1er novembre une fête collective de tous les saints qui n'ont pu y trouver place ;
Attendu, en conséquence, qu'il y a lieu de fixer au 1er novembre la date de la Saint-Glinglin ;
Par ces motifs, contradictoirement et en dernier ressort, condamne le débiteur à payer la somme réclamée avant le 1er novembre."

Réalité ou légende ? Je ne sais mais cela importe-t-il vraiment ? Ce qui compte dans cette histoire est le raisonnement sous-jacent. La Toussaint étant une fête pour célébrer l'ensemble des saints, y compris ceux ne figurant pas sur le calendrier, toute date farfelue à un saint se doit d'être exécuté pour le 1er novembre. 

Tags : LégislationCuriositéFrance


La coiffe des gardes de la reine

Gardant notamment Buckingham Palace, ils sont connus pour rester inflexibles face aux facéties des visiteurs. Qui ? Les gardes de la reine, évidemment. Ces gardes sont assez difficiles à rater tant leur tenue rouge et leur coiffe noire imposante dénotent dans le paysage. Cette coiffe nommée Bearskin, historiquement fait en peau d'ours bruns du Canada (que l'association PETA veut remplacer par du synthétique) a toutefois une origine assez intéressante. 

En pleine guerre napoléonienne, l'Empire s'étend. La grande armée impériale se tourne désormais vers le Royaume Unis. Une bataille mythique eut lieu, celle de Waterloo où nos voisins d'Outre-Manche mirent en déroute les armées de l'Empereur.  Les hussards de l'armée impériale et notamment les grenadiers impériaux avaient cette grande coiffe (ce qui deviendra le bearskin) qui leur servait à se démarquer sur les champs de batailles, à en imposer davantage et avoir l'air ainsi plus intimidant, et ça offrait une protection contre la météo. La photo d'illustration est d'ailleurs un grenadier impérial, François-Isodore Darquier. Les anglais leur ravirent leur chapeau et les portèrent en signe de victoire, pour narguer l'adversaire. Ils avaient vaincu les armées de l'Empereur. Ils les avaient dépouillé et portaient leur chapeau. Gloire aux Anglais ! C'était les plus forts, les meilleurs. En souvenir de cette grande victoire, ils en firent des reproductions en ours brun de Canada et continuèrent à les porter jusqu'à devenir le symbole que l'on connait aujourd'hui.  

Tags : FranceRoyaume UniHistoireCuriosité

Illégal de prendre une photo de la tour Eiffel éclairée le soir

Ah, Paris,  ville touristique par excellence avec sa mythique tour Eiffel, construite pour l'exposition universelle de 1889. C'est depuis devenu un symbole de la France et les foules s'y amassent pour se prendre en photo avec le célèbre monument. Et pourtant, saviez-vous qu'il est techniquement illégal de prendre la tour Eiffel éclairée de nuit ? Comment est-ce possible ? Créé en 1889, la tour doit bien être dans le domaine public depuis. Tout à fait, ce qui explique qu'il y a maintenant plein de réplicats de tour Eiffel. Par contre, l'éclairage nocturne lui est toujours protégé. 

Datant de 1985, les 280 projecteurs et les 20 000 ampoules qui illuminent chaque soir la tour Eiffel constitue une oeuvre à part entière. Ainsi, de facto, elle est protégée par le droit d'auteur, jusqu'à 70 ans après la mort de son auteur. Par conséquent, il faut donc demander une autorisation et potentiellement versée des droits pour l'utiliser. Pour un usage commercial et professionnel, c'est évident mais toutes les personnes qui prennent des photos avec la tour Eiffel la nuit sont-elles en illégalité ?! Non, pas vraiment. Le droit à l'image n'a jamais interdit de prendre des photos (contrairement à une idée reçue) mais de la diffuser. Si on en fait un usage personnel et qu'on ne la diffuse pas, alors, on ne peut être sanctionné. Le problème actuel est la tendance à diffuser les dites photos sur les réseaux sociaux car là, on est dans la diffusion et effectivement l'autorisation de la SETE (Société d'Exploitation de la Tour Eiffel) est nécessaire et cette dernière peut nous tomber dessus. Qu'on soit clair, ceci est la théorie. C'est un monument tellement photographié qu'ils n'ont pas les moyens de surveiller, contrôler et sanctionner tout le monde. Cependant, c'est bel et bien interdit de diffuser une image de la tour Eiffel éclairé sans autorisation. 

Tags : FranceLégislationCuriosité

Le président fédéral allemand

Si je vous demandais « quel est le chef de l’État allemand, ou pour être exact, de la Fédération d’Allemagne ? Qui est donc la première personne de l’État ? », me répondriez-vous le Chancelier ? Car après tout, qui souffle le chaud et le froid sur le pays, avec qui négocie-t-on, si ce n’est avec le Chancelier.  Et ceci s’explique parfaitement par le fait que le Chancelier est à la tête de l’exécutif allemand, c’est-à-dire, le gouvernement. Toutefois, cela ne fait pas de lui le chef de l’État ni la première personne de l’État. Cela revient à nul autre que le président fédéral, nommé Bundespräsident. Car oui, l’Allemagne a bel et bien un président. En 2018, à l’heure où j’écris ces lignes, c’est Frank-Walter Steinmeier qui occupe ce poste.

Élu pendant 5 ans au suffrage indirect par l’Assemblée fédérale (c’est-à-dire, le Parlement allemand plus des élus délégués de chaque Länder), le président fédéral est considéré comme neutre politiquement car étant au-dessus des partis. Ce dernier ne doit d’ailleurs n’occuper aucun emploi ni aucune autre fonction électorale le temps de son mandat afin de garantir son indépendance. Il est le garant des institutions et représente l’État fédéral d’Allemagne. C’est lui qui signe, délivre et promulgue toute loi fédérale, qui nomme et révoque le Chancelier, les ministres fédéraux, les juges fédéraux, les fonctionnaires fédéraux, les officiers et les sous-officiers, qui accrédite les représentants diplomatiques, qui a le droit de grâce, qui a le droit de dissolution du Parlement allemand, de convoquer celui-ci et la Commission sur le financement des partis, de déclarer l’état de défense. Cela fait quand même pas mal de prérogatives importantes pour un personnage dont on ne parle jamais, vous ne trouvez pas ? Comment cela se fait-il ? Car c’est un peu comme le système anglais avec la Reine. Tout est fait en son nom, c’est elle qui promulgue les lois, nomme et révoque les Premiers Ministres, etc, mais en tant que tel, son rôle n’est pas politique. Elle est là pour représenter l’État. Ainsi elle reste neutre et tient une fonction honorifique et administrative. C’est semblable en Allemagne au détail que ce n’est pas un roi mais un président.      

Tags : AllemagneLégislationCuriosité

Église, Cathédrale ou Basilique

Suite à mon précédent article où je parlais de la Basilique de Saint Jean de Latran, une question a émergé. Je parle tantôt de Basilique, tantôt de Cathédrale et c'est une église... Ces mots ne sont pas interchangeables ni synonymes mais en l'occurrence, Latran est les trois. Cependant, qu'est-ce qui distingue une basilique d'une cathédrale ou d'une église ?

Tout d'abord, sachez que peu importe si c'est une basilique ou une cathédrale, tout est une église. Une église est un édifice voué à accueillir du monde pour prier et pratiquer sa religion via divers rites (messe, mariage, baptême...). Elle est ouverte à tous et accessible au public. Toute "église" se trouvant dans un domaine privé ou avec un accès restreint (chateau, école mais aussi monastère...) est une chapelle. Du moment qu'on a un lieu de culte voué à accueillir les fidèles et où officie un membre du Clergé (typiquement un prêtre) alors c'est une église. Toutefois, il y a des églises plus ou moins importantes ou avec des statuts particuliers.

Une communautée de fidèles qui se retrouvent de façon stable dans une église forme ce qu'on appelle une paroisse qui est une des plus petites subdivisions territoriales religieuses. Au niveau au dessus, on trouve le diocèse, qui est présidé par un évêque.  Celui-ci, comme tout membre du Clergé est rattaché à une église. Son siège, nommé cathèdre, se trouve donc dans une église qui obtient l'appellation de cathédrale. Au niveau dessus, nous avons la primatie, du latin prima sedes episcoporum, soit "premier parmi les évêques".  Le primat étant rattaché à une église, celle-ci prend alors le nom de Primatial. 

Et la basilique dans tout ça ? C'est une dignité particulière attribuée par le Pape. Des églises peuvent être d'une grande importance, que cela soit physique étant massive architecturalement parlant, dans une ville importante avec une immense communauté (tel le Sacré Coeur de Paris), ou que cela soit symbolique tel un lieu de pèlerinage, un lieu où un miracle a eu lieu (la basilique de l'Immaculée-Conception à Lourdes) . Les Papes peuvent alors souligner ce caractère particulier en lui donnant la distinction de basilique. Il y a 4 basiliques majeurs à Rome et d'autres très anciennes qui ne sont pas le fruit d'un pape mais qui le sont de fait, comme la basilique Saint Pierre de Rome (où se trouve le tombeau de Saint Pierre).

Tags : CuriositéReligion