Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

La climatisation rend-elle malade ?

Je regardais des vidéos d'expatriés qui faisaient part de leurs impressions et des changements notables entre la France et leur pays d'origine. Surtout en cette période estivale, ils ont relevé qu'on ne mettait que peu la climatisation dans les magasins et autres espaces accueillant des gens. En outre, si on la mettait, c'était souvent avec un très faible écart par rapport à la chaleur ambiante, en général, entre 5 à 10°C de moins mais pas plus. En l'occurrence, là, c'était une néozélandaise et américaine, elles racontaient que chez eux, même le plus petit magasin se devait d'avoir la climatisation car sinon c'était invivable. De même quand tu rentrais, tu avais vraiment une forte variation de chaleur, tu pouvais passer de 40°C à l'extérieur à 20°C dans le magasin. Et elles ne comprenaient donc pas cette crainte de choper un rhume ou risquer le choc thermique si on active la climatisation alors que des millions de personnes ailleurs faisaient cela et ne tombaient pas malades pour autant. Pour elles, c'était une idée reçue, des préconisations d'un autre temps (un peu comme le fait de  vider entièrement sa batterie avant de la recharger qui a la vie dure). Du coup, je me suis interrogé, était-ce vraiment le cas ? N'y avait-il aucune conséquence médicale ?

Ce qu'on appelle rhume n'est que la manifestation d'une infection due à un virus ou une bactérie, bref un corps étranger. Une climatisation ne fait que brasser de l'air et le renouveler. Il n'y a pas plus de risques de se choper un virus ou une bactérie dans l'air ambiant que dans l'air climatisé. Dans les deux cas, le virus ou la bactérie bouge dans l'air, vous bougez également et quand il y a rencontre, cela peut être le drame. Qu'il y ait ventilation ou pas ne change strictement rien et en ce sens, la climatisation n'augmente pas le nombre de virus/bactéries dans l'air ni leurs propagations et ne contribue pas par ce biais là à nous rendre malade. Ce n'est pas le vent frais de la clim qui nous enrhume. D'autant que la plupart ont désormais des filtres pour pallier cela. Mais est-elle innocente pour autant ? Car la rencontre entre nous et un virus ou une bactérie n'est pas suffisante, il faut également qu'il affronte notre système immunitaire.  La climatisation assèche l'air, ce qui a pour conséquence d'assécher également les muqueuses nasales ce qui va les fragiliser. Le système va donc réagir en les humidifiant par ses propres moyens et pour se faire, il faut tous simple couler le nez. Ainsi, on peut bel et bien avoir le nez qui coule à cause de la climatisation mais ce n'est pas lié à une infection et n'est pas un signe de maladie. Par contre, s'il n'y a plus de quoi alimenter et que la sécheresse ait atteint les sinus, alors effectivement, une barrière contre les microbes s'abattra, ouvrant la porte au premier venu. De même, cela va assécher nos yeux et peut causer une irritation oculaire, surtout chez les porteurs de lentilles.

Mais ne vous inquiétez pas, cela n'affecte pas la grande majorité des personnes qui supportent très bien cela. Toutefois, il ne faut pas négliger les personnes fragiles/sensibles. Ainsi pour remédier à cela, les climatisations ont désormais des systèmes d'humidification. Mais... cela pose problème également. Mal ou pas assez entretenu, des bactéries pourraient se développer dans le système d'humidification et notamment les légionelles qui causent la légionellose, une infection respiratoire grave. C'est rare et il faudrait vraiment ne pas avoir de chance, cependant, ça peut arriver donc une recommandation, respectez les recommandations d'entretiens du manuel de votre climatiseur. 

Concernant le choc thermique, la plupart des personnes le supportent également très bien. Toutefois, là encore, il y aura toujours des personnes fragiles et sensibles qu'il faut protéger. Le travail de l'hypothalamus est de conserver la température du corps à 37°C. Lorsqu'il faut chaud à l'extérieur, il va vouloir se refroidir et va mettre plusieurs outils en œuvre.  Tout d'abord, on a la sudation, c'est-à-dire la sueur. Il va nous faire transpirer et l'évaporation de la sueur va consommer un peu d'énergie qu'elle va puiser sous la forme de chaleur. C'est exactement le même principe qu'un ventilateur. Mais ce n'est pas tout, il va également ouvrir grand les vannes de nos vaisseaux sanguins et notamment ceux de nos extrémités (pieds, mains), ce qu'on appelle la vasodilatation périphérique. Et pour que le sang circule de partout sans problème, il va donc accélérer le coeur. Lorsque soudain, il fait froid, votre peau va rapidement se refroidir et les vaisseaux sanguins vont direct se rétracter. Ainsi toute une vague de sang va se rediriger massivement vers l'intérieur et donc le coeur. Pour gérer ce reflux massif, le coeur va alors réduire drastiquement le rythme cardiaque. Cela va engendrer une baisse d'oxygène vers le cerveau et cela peut causer chez des personnes fragiles ou sensibles des maux de tête, des désorientations voire une perte de connaissance temporaire, ce qu'on appelle un malaise vagal. Bien sûr cela n'arrive que lorsque le changement est brusque, mais quand même, il faut prendre soin de la santé de tout le monde, même si c'est moins de 1% de la population. Pour éviter cette gêne, il est effectivement recommandé d'éviter une variation de température supérieure à 10°C. Pour cela qu'on vous dit d'y aller en douceur lorsque vous allez dans une piscine et de ne pas plonger direct. Dans la plupart des cas, ça se passera bien. Mais pour certains....non. 

Ainsi, ce n'est pas une idée reçue, pour le coup. La climatisation peut affecter notre santé, comme beaucoup d'autres choses. Toutefois, cela ne touche qu'une franche très réduite de personnes mais tout de même. Après, je comprends tout à fait que dans les pays très chauds, il faut une climatisation car 50°C, ce n'est pas agréable. Mais en France, on n'a pas ce genre de problème donc dans la mesure du possible, on essaie de protéger tout le monde. 

Tags : Idée reçueCuriositéMédecine