Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

De qui nous viennent les plaques d'immatriculation ?

Avec le développement des véhicules d'abord à cheval puis à moteurs, il a fallu pouvoir les identifier afin de mieux les retrouver lorsque ceux-ci causent des méfaits et autres incivilités. C'est donc bien pour une raison de sécurité que ce système se développa. Mais savez-vous de quand il date et d'où il vient? 

Sans vouloir passer pour un chauvin, c'est encore à la France que l'on doit la primeur. Alors qu'au XIXe siècle, des villes ont déjà mis en place des systèmes d'identification comme à Lyon où les cochers avaient obligation d'avoir un numéro sur leurs coches pour passer à travers le parc de la Tête d'Or ou bien encore à Paris, c'est le 14 août 1893 qu'est rendu au niveau national l'obligation d'avoir une plaque d'identification sur tous véhicules à cheval ou moteur. Notons que je parle de plaque d'identification et non d'immatriculation. À l'époque, on ne donnait pas un matricule à chaque véhicule mais un écriteau où l'on devait retrouver le nom du propriétaire du véhicule. C'était quand même plus parlant. 

Au XXe siècle, le marché des véhicules se développa fortement de pair avec les accidents. Il fallait alors une granularité plus fine de l'identification des voitures. Que faire si le propriétaire avait plusieurs voitures? Que faire si le propriétaire n'a pas mis son écriteau malgré l'obligation légale? À l'étranger et notamment aux Pays Bas en 1898 et en Belgique en 1899, ils ont mis en place des systèmes d'immatriculation qui leur sont propres. C'est donc vraiment à eux que reviennent l'innovation des plaques d'immatriculation en tant que telles. Ainsi, en France, par décret du 10 mars 1899, on imposa aux propriétaires de déclarer tous leurs véhicules en préfecture. Ces derniers recevront un papier d'identification qui n'est autre que la carte grise. C'est en 1901, qu'on instaure réellement le système d'immatriculation. Ces plaques d'immatriculation sont données par l'Administration des mines, ce qui leur vaut le surnom de plaques minéralogiques. Le système de numérotation a pas mal bougé jusqu'en 1950. 

Tags : HistoireOrigine