Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

Pourquoi des citrouilles à Halloween ?

Permettez-moi de vous raconter un petit conte Irlande. En des temps reculés vivait un maréchal ferrant irlandais. Ce dernier était de la pire espèce. Avare, ivrogne, égoïste et méchant, étaient tous tant de vice qui constituaient cette personne. Toutefois, celui-ci était assez rusé. Un jour qu'il alla à la taverne, il bouscula le Diable en personne. Celui-ci tenta alors de corrompre notre héros lui promettant monts et merveilles en échange de son âme. Celui accepta de passer un pacte à condition que le Diable lui paie un dernier verre. Le Diable se changea alors en pièce à destination du tavernier. Cependant notre héros l'a prise et l'a mise dans sa bourse où se trouvait une croix en argent. Face au symbole divin, le Diable ne put se transformer et se retrouva ainsi piégé. Négociant sa libération, il proposa de ne venir quérir l'âme que dix ans plus tard, lui promettant un bel avenir. Le maréchal ferrant accepta et continua sa vie dissolue. 10 ans passèrent et le Diable se présentait à lui de nouveau au détour d'une route. Il était venu quémander son due. Notre héros accepta de le suivre si ce dernier allait lui cueillir une pomme en haut d'un grand arbre fruitier. Face à cette humble requête, le Diable s'exécuta. Mais le maréchal ferrant profita de l'ascension du Malin pour sculpter une croix sur le tronc. Voilà donc le Diable coincé en haut de l'arbre et dans l'incapacité de descendre. En échange de sa libération, le Diable concéda ne plus jamais venir prendre son âme. Notre héros vint à mourir car ainsi va la vie. Cependant, de par sa vie de débauche, on lui refusa le paradis. Allant en enfer, le Diable refusa de prendre son âme et qu'âme errante désormais il resterait. De l'enfer, il n'en prit d'un simple charbon brûlant afin de l'éclairer durant ses divagations. Pour protéger la flamme, il creusa un navet et y mit le charbon et désormais, pour toujours, il erra sur Terre, un navet lumineux à la main. Notre maréchal ferrant s'appelait Jack et ceci était la légende de Jack-o-lantern.

Cette légende irlandaise fut exportée aux Etats Unis notamment lors de la grande vague migratoire vers le nouveau continent lors de la grande famine en 1845/1850. Or, aux US, ils ne connaissent guère les navets. Ainsi, la légende s'est adaptée pour parler d'un légume plus en vogue à l'époque sur le territoire. Celui-ci était la citrouille. La fête d'Halloween se développant énormément et surtout sur le territoire américain, on garde cette iconographie de la citrouille et de Jack-o-lantern, ce conte qui faisant frissonner les enfants.

 

Tags : HistoireCuriositéFêteOrigine