Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

Le bilby de Pâques

Connaissez-vous le bilby, aussi appelé macrotis ? C'est un marsupial de l'ordre des bandicoots avec un long museau et de longues oreilles. C'est l'animal que vous voyez sur la photo de l'article. Mignon, n'est-ce pas ? C'est une espèce endémique de l'Australie, on en trouve que là-bas. À dire vrai, il y avait à l'origine deux espèce de bilbies mais l'une des espèces, le petit bilby, fut considérée comme éteinte en 1950. La survivante et celle dont je vous parle est également menacée mais est toujours présente. Comment faire pour la protéger ? 

Pour protéger une espèce, il faut de l'argent pour soutenir l'action des associations et du gouvernement. Et pour cela, il faut l'engouement du public et le soutien populaire pour faire des récoltes et changer les mentalités. En 1968, Rose-Marie Dusting écrit "Billy the Aussie Easter Bilby", soit en français, Billy, le bilby de Pâques. En 1991, la foundation for rabbit-free Australia reprend l'idée du Bilby de Pâques pour faire une grosse campagne de sensibilisation sur le bilby et les dommages environnementaux causées par les lapins sauvages qui impactent les bilbies. L'idée est de remplacer les lapins de l'iconographie de Pâques par des bilbies. Depuis de nombreuses enseignes se sont mis à faire des bilbies en chocolat et font des dons issus de leurs ventes à des associations de protection du bilby.

C'est ainsi qu'en Australie, on parle du bilby de Pâques plutôt que du traditionnel lapin de Pâques.

Tags : TraditionCuriositéAustralieAnimal