Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

Faire grève

En plein mouvement social de la SNCF, je me suis dit qu'il était intéressant de parler de la grève.  Juridique ? Historique ? Non, plus : pourquoi parle-t-on de grève ? Qu'est-ce qui a donné ce mot ? En anglais, a strike se traduit par frappe, une grève est une frappe ouvrière contre leurs conditions de travail. Donc cela a du sens. Mais "grève", d'où ça sort ? C'est un mot français qui désigne un terrain plat, uni, constitué de sable et de graviers près d'un cours d'eau. Ainsi sur la plage ou dans un port, si on se retrouve sur la grève, on se rend au bord de l'eau, là où il y a des graviers ou du sable. Mais encore, quel est le lien avec la cession de travail et la contestation ouvrière ?  

La place devant la Mairie de Paris se nomme la Place de l'Hôtel de Ville - Esplanade de la Libération...mais il n'en a pas toujours été ainsi. Avant 1803, elle s'appelait la place de la Grève (cette place étant située au bord de la Seine et bordé par une plage de sable). C'était un des principaux points d'accostage pour les bateaux marchands. De fait, les personnes sans emploi s'y rendaient souvent pour servir à charger et décharger les marchandises contre un petit pécule.  La place de la Grève était donc un lieu pour trouver du travail. Ce n'est qu'au XIXe siècle, lorsque les travailleurs mécontents se réunirent sur cette même place pour attirer l'attention des pouvoirs publics, que le terme de faire "grève" prit son sens actuel. 

Tags : EtymologieHistoireOrigineCuriosité