Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

Le roi des animaux en Europe

Si je vous demande quel est le roi des animaux en Europe, vous me répondrez assurément le lion. Et bien que le règne animal ignore totalement la notion de royauté, le lion est bien considéré comme le plus fort, le plus rapide, le plus tout, bref le meilleur donc on l'assimile au roi. Bien qu'il a de très beaux attributs en terme de force, de rapidité et autres, il n'en est pourtant pas le plus fort pris isolément. De même, pourquoi se baser sur la férocité et la force ? Dans des pays, le roi des animaux est l'éléphant ou l'aigle. Telle est la preuve que le roi des animaux est avant tout une considération purement culturelle. Pourtant, cette image du lion, roi des animaux est quand même la plus partagée, il doit bien y avoir une raison. Et en effet, il y en a une mais ce n'est peut-être celle que vous pensez. 

En effet, l'entité qui a mis le lion sur son piédestal n'est nul autre que l'Église catholique romaine. Si on remonte à l'époque germanique et celtique, le roi des animaux est l'ours, là encore célébré pour sa force et son courage.  Lorsque Saint Boniface alla en Germanie et notamment en Saxe pour l'évangéliser et prêcher la bonne parole au VIIIe siècle, il découvre des rituels païens où les gens portent des peaux d'ours, boivent le sang ou mangent la chair de cet animal avant les grandes batailles et incantent sa puissance lors des combats. Pour chasser et marginaliser cette croyance païenne, les chrétiens devaient supplanter l'ours comme roi des animaux et choisirent un animal plus distant afin de limiter les rencontrer et donc le risque de culte annexe. Le lion fut alors tout trouvé. Les deux animaux se combattirent et cohabitèrent en Europe et c'est au XIIe siècle que le lion s'imposa un peu de partout. Devenu figure marquant en héraldique, associé au roi, le lion éclipsa totalement l'ours en Europe. Il reste malgré tout un animal important aux États-Unis avec l'aigle. 

Tags : Curiosité:CroyanceOrigine