Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

Tout monopole est interdit

Quand une entreprise se retrouve en situation de monopole, on a d'autres choix que de passer par elle pour obtenir le service qu'elle propose. Cette dernière peut alors imposer des éléments en défaveur du client, notamment des prix élevés... car ce n'est pas comme si vous aviez le choix (si ce n'est, celui de s'en passer), donc elle fait bien ce qu'elle veut ! Cela mena à de nombreuses dérives dans notre Histoire et c'est la raison pour laquelle la plupart des pays ont des lois interdisant les situations de monopole. Ainsi, on entend dire en France que les monopoles sont interdits mais est-ce que vraiment tous les monopoles sont interdits ? 

Je vois le petit plaisantin qui pense avoir trouver l'embrouille, les entreprises publics seraient exclus de ces contraintes. Hé bien... pas du tout, et c'est d'ailleurs à cause de ça que la SNCF va s'ouvrir à la concurrence comme bien d'autres entreprises publics auparavant. Il y a bel et bien une autorisation de monopole mais elle ne résident pas dans le domaine public/privé.

En réalité, ce sont les entreprises de réseaux, c'est-à-dire, de transport de ressources (humaine, énergétique, etc).  Si je reprends l'exemple de la SNCF, ça serait très bête, une fois l'ouverture à la concurrence qu'elle ne soit la seule à pouvoir utiliser ses rails et que les concurrents doivent tirer leurs propres lignes. Déjà car ça serait un ticket d'entrée beaucoup trop fort pour les concurrents et donc ils ne viendraient pas et ainsi ça casse tout l'esprit de la loi anti-monopole. Et surtout, ça prend de la place les rails. Faut-il doubler les rails pour chaque concurrent ? Bien sûr que non. On n'a pas l'espace nécessaire et vous imaginez le coût des travails et les gênes occasionnées ? Le même raisonnement peut s'appliquer à l'électricité, au gaz. Ainsi, ce qu'on a fait est qu'on a séparer les activités commerciales de ces enteprises de leur activité de réseau. Typiquement, on a séparé EDF et ERDF, GDF et GRDF, SNCF et RFF (réseau ferré de France, désormais appelé SNCF réseau). Ces activités de réseau conservent leur monopole et ont comme client l'autre entité. Sauf que maintenant, d'autres entreprises peuvent venir concurrencer EDF, GDF et demain la SNCF et devenir cliente de l'entreprise de réseau pour utiliser...bah...le réseau. Le réseau électrique est à ERDF, mais derrière l'électricité peut vous être fournit depuis EDF, Engie, Total Spring, Direct Energie, etc. 

Et le réseau téléphonique alors ? Pareil, France Télécom à l'époque avait le monopole. Mais dans ce domaine, cela a évolué en 1998 avec l'ouverture au marché européen qui sonna le glas du monopole d'État sur la téléphonie. Et le réseau mobile ? Bah c'est différent... Ce n'est pas physique, c'est des ondes. Donc les infrastructures à installer, ce sont des antennes. L'argument que je vous ai donc donné plus haut ne s'applique plus... Donc ils n'ont pas monopolisé le réseau mobile. Et Internet alors ?! Bah comme  c'est venu via les opérateurs téléphoniques, pour la plupart, et comme depuis 1998, c'était déjà la concurrence sur le réseau, cela a fait que le réseau Internet n'est également pas monopolistique. C'est ce qui explique que chaque opérateur doit (à plus ou moins long terme) tirer ses propres lignes s'il veut vous offrir ses produits.

Tags : Idée reçueLégislation