Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

Suivre le père Noël grâce à l'armée américaine et canadienne

1955, nous sommes en pleine Guerre Froide, la tension croit entre l'URSS et les États-Unis. Pour faire face à le menace d'éventuel missile, le département de la défense américaine se dote d'un organisme transverse entre l'armée (armée de terre), Air Force (armée de l'air) et la Navy (la marine) nommé Continental Air Defense Command, soit le CONAD. C'est donc un organisme militaire très sérieux et crucial en ces temps troubles. Par la suite, le CONAD cédera la place au NORAD, sigle de North American Aerospace Defense Command, soit  en français le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord qui est pareil mais qui regroupe l'armée canadienne et américaine pour la supervision du ciel de l'Amérique du Nord dans sa globalité.  Bref, c'est l'armée, c'est la sécurité, c'est important. Et pourtant, il a une tradition dans ces deux pays qui se perpétue depuis 1955, du CONAD au NORAD. L'organisme est chargé de suivre les déplacements du Père Noël (Santa Claus, là bas) du Pôle Nord et partout dans le monde. Cela a été d'abord téléphonique, puis y a eu  des suivis dans les journaux, à la radio, à la télévision et désormais, sur Internet avec un tracker temps réel disponible sur leur site dédié: https://www.noradsanta.org/

Qu'est-ce qui pousse l'armée américaine et canadienne à faire une telle opération mobilisant bon nombre de bénévoles ? Une opération de communication pour se faire connaitre et bien voir ? Oui, c'est surement pour ça que l'opération s'est perpétuée mais son origine est tout autre. La chaîne de grande distribution Sears diffuse une pub dans le journal le 24 décembre 1955 incitant les enfants à appeler un numéro de téléphone spécial pour parler avec le Père Noël. Cela devait être une grande opération marketing au détail près qu'une erreur d'impression modifia un numéro du numéro de téléphone. Eh là, pas de chance, le numéro diffuse sur la pub n'est autre que celui de le standard du CONAD. Très vite, le colonel Harry Shoup, de permanence à ce moment, est submergé d'appels d'enfants. Il prend la décision de jouer le jeu et raconta aux enfants que le CONAD aidait le Père Noël et suivait son trajet via leur radar super performant pour vérifier que tout allait bien et intervenir au besoin. Il donna l'ordre au personnel de ne pas rejeter les appels et de leur donner la "position actuelle" du Père Noël, en faisant évoluer cette position dans le temps. L'opération connut un franc succès, les enfants étaient très contents et impressionnés que l'armée aide ainsi le père Noël. Et finalement, l'opération fut reconduit chaque année depuis avec l'amélioration de format que j'ai mentionné précédemment. Pour Internet, c'était le NORAD qui était derrière le tracker de Google de 2009 à 2014 sur Google Earth et map, jusqu'à ce que le NORAD s'associa à Bing et leurs propres outils de cartographie. 

Tags : États-UnisCanadaCroyanceTraditionCuriosité