Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

Poisson d'avril !

Ha, le 1er avril, jour de toutes les facéties. Les enfants accrochent des poissons dans le dos de leurs voisins, on se fait des blagues entre ami. Mais savez-vous exactement d'où nous vient cette journée d'espièglerie ? Non ? Hé bien, rassurez-vous, les historiens ne le savent pas de manière certaine non plus. Plusieurs hypothèses nous sont évoquées et je vous propose de nous plonger dans celles-ci.

La première hypothèse viendrait du changement de calendrier fait en 1564 par le roi de France Charles IX  qui sera généralisé à toute la chrétienté par le Pape Grégoire XIII en 1582 par le calendrier grégorien. Avant, le début de l'année n'était pas uniforme, selon les régions et les pays, on commençait le 25 décembre pour Noël, le 1er mars, premier mois du calendrier romain, et surtout, le 25 mars, jour de l'Annonciation de Marie. À cette époque, il était courant de perpétuer la fête mariale jusqu'au 1er avril. C'était là où l'année commençait vraiment. Lors de ce changement, certaines personnes avaient du mal ou ignoraient ce basculement et continuèrent donc à célébrer la bonne année, offrir des cadeaux et des étrennes, le 1er avril. Pour se moquer de ces derniers, on leur faisait des farces et en cette période de fin de carême, on leur offrait notamment des faux poissons. De là viendrait le  fameux "poisson d'avril". Certains réfutent cette hypothèse prétextant que l'expression était déjà existante bien avant ce changement calendaire. En effet, sa plus vieille apparition date de 1466. Sauf qu'elle servait à désigner un jeune garçon, un messager, qui était chargé d'apporter les lettres d'amour de son maître... On est bien loin de notre "poisson d'avril". 

L'autre explication viendrait de l'interdiction de pêche en France et dans de nombreux pays européens dès le 1er avril, période de reproduction des poissons.  Pour narguer les pêcheurs, on leur accrochait à leur manteau (qui était beaucoup plus large que ceux d'aujourd'hui), des petits poissons car on est de grands farceurs. 

Le fait est que dès 1718, l'expression "donner un poisson d'avril" pour dire "faire une action pour se moquer de quelqu'un" rentre dans le dictionnaire de l'Académie française. Depuis, on utilise des poissons en papier mais l'esprit bonne enfant et farceur est toujours là de nos jours. 

Tags : CuriositéOrigineFête