Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

Avoir les pétoches

Vous êtes dans une maison abandonnée, en pleine nuit, dans un couloir lugubre. Après que vous avancez prudemment, la peur au ventre, voilà qu'une planche grince dans un bruit retentissant. Vous sursautez alors et votre camarade  qui vous accompagne sereinement se moquer alors de vous : "Bah alors, t'as les pétoches ?!". Piqué au vif par cette pique, vous le demandez si, au moins, il savait ce qu'était les pétoches et pourquoi en avoir signifie avoir peur. Éberlué par une telle répartie, il admit son ignorance et vous demande des explications. C'est votre moment de briller à nouveau. Alors, le savez-vous ?

Les pétoches étaient d'anciennes sortes de chandelles. Celles n'étaient pas faites à partir de cire mais de résine, généralement de pin, qui coûtait beaucoup moins cher. Par contre, elles étaient plus malodorante et surtout sa flamme crépitait. Ces petites détonations dues à une combustion vive pouvaient venir n'importe quand et surtout quand on s'y attend le moins. On allume, on se lit un bon livre, on oublie que c'est une pétoche et bam, crépitement. On sursaute de peur. De là, on développe une certaine appréhension lorsqu'on a des pétoches, on s'attend à ce que ça pète à tout instant. Et c'est cet état d'appréhension, d'insécurité, qui a donné l'expression que l'on connait aujourd'hui : avoir les pétoches.

Tags : CuriositéExpressionOrigine