Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

Les moustiques se nourrissent de notre sang

En cette période estivale, les moustiques sont de sortie et font des ravages sur tous les êtres vivants. Ces maudits insectes viennent nous piquer, sucent notre sang et nous laisse avec un bouton qui démange. Pourquoi une telle hargne envers nous chaque été? En tant que tel, sachez déjà que nous ne sommes pas les plus à plaindre, les premières victimes des moustiques sont les oiseaux suivis des rongeurs. Mais il est toujours irritant, à l'instar des boutons qu'ils nous laissent, de se faire ainsi dévorer chaque été. Pourquoi font-ils cela? Une idée reçue serait que les moustiques se nourrissent de notre sang. Le sang constituerait leur alimentation et ils vont, au péril de leurs vies, nous piquer pour simplement se nourrir.

Hé bien, il n'en est rien. Vous devez savoir que celles les femmes moustiques piquent. Si c'était pour des raisons alimentaires, pourquoi les moustiques hommes ne piqueraient pas? N'ont-ils pas, eux aussi, besoin de manger? Les moustiques se nourrissent de sèves et n'ont donc pas besoin de sang pour survivre, eux. Par contre, l'espèce en a besoin pour survivre. En effet, le sang est en réalité impératif pour les femelles afin de pouvoir pondre des œufs et donc se reproduire. On parle d'espèces anautogènes, c'est-à-dire, qui ont nécessité de sang pour faire des œufs. Le moustique n'a pas tous les éléments pour faire une ponte et va donc devoir chercher des protéines ailleurs. Parmi ces protéines nécessaires se trouve le vitellus, qu'on trouve dans le sang de l'ensemble des vertébrés, qui constitue une réserve énergétique indispensable au développement embryonnaire. Chez nous, c'est notamment le foie qui sécrète cette protéine. Ainsi, en nous suçant le sang, les moustiques trouvent toutes les protéines pour pondre et ainsi se reproduire.

C'est donc des futures mères qui, au péril de leur vie, viennent vous piquer, non pas pour se nourrir mais, pour être capable de se reproduire!

 

Tags : AnimalIdée reçue