Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

Le sérum de vérité

Ha, le rêve de tous services d'espionnage, de toutes organisations secrètes, la panacée pour faire parler des gens contre leur gré, le ressort scénaristique pour des scènes d'interrogatoire musclés, le sérum de vérité serait un liquide médicamenteux qui briserait nos filtres psychiques afin de dévoiler l'information brute, sans mensonge, sans omission. Cela semble trop beau pour être vrai...et effectivement, c'est le cas.

Beaucoup de services ont tenté d'utiliser différentes substances à cette fin. Bien sûr, le plus connu est l'éthanol, à savoir l'alcool, qui désinhibe pas mal. Dans les années 30, le docteur William Bleckwenn prodigua de la scopolamine aux femmes enceintes et se rendit compte qu'elles se mettaient à répondre sans réfléchir, instinctivement, suite à la consommation de la drogue. Depuis, bien d'autres stupéfiants furent utilisés pour faire parler comme le cannabis, le LSD. Le produit le plus célèbre et celui que l'on voit le plus dans les séries et films est le thiopental sodique. C'est un barbiturique à effet rapide qui débrancherait le cerveau pour répondre instinctivement aux questions.

Hélas, trois fois hélas, les réponses obtenues par ce biais sont à prendre avec beaucoup de pincettes. En face, on a une personne droguée qui n'a plus toute sa tête et confond réel/imaginaire, qui a du mal à avoir un flux de pensée complexe et à formuler des phrases et un discours construit. Les réponses peuvent alors être totalement farfelues, chimériques, fausses, évasives voire même un mensonge. Car on a cette croyance qu'un individu drogué, répondra instinctivement par la vérité mais il peut très bien mentir dans un délire, pour rire, pour se moquer de vous, car il ne veut pas se prendre la tête. Bien loin de la fiction, le sérum de vérité n'a pas encore été trouvé. Et d'ailleurs, fort de ces résultats mitigés, de nombreux services secrets n'utilisent pas cette pratique. 

Tags : SuperstitionCroyanceMédical