Au comptoir du savoir

Disclaimer:

Je tiens à préciser que mon but n'est pas de concurrencer des sites comme Savoir Inutile ou Se Coucher Moins Bête qui sont pour moi des sites de références en la matière. Il faut plus voir ceci comme une base de connaissances et de savoirs qui ont retenu mon attention.
J'insiste également sur le fait que ces savoirs ont été valables lorsque je les ai écrit mais que depuis, ils ont pu changer.

Les trous du gruyère

Qui ne connait pas le paradoxe du gruyère ? Celui-ci énonce que "Plus il y a de gruyère, plus il y a de trous. Or plus il y a de trous, moins il y a de gruyère. En conclusion, plus il y a de gruyère, moins il y a de gruyère". Magnifique syllogisme, vous ne trouvez pas? Il y a juste un petit problème... Le gruyère, le fromage suisse du district éponyme, n'a pas de trou. C'est un fromage plein sans aucun orifice. Alors...Pourquoi? 

On va vous répondre "Car on le confond avec l'emmental" et il est vrai que l'emmental a des trous. Mais en réalité, cela vient de l'ambiguïté du terme gruyère, qui désigne non pas un mais deux fromages. On a le gruyère suisse et le gruyère français. Le gruyère suisse est une Appellation d'Origine Contrôlée (AOP) reconnue par l'Union Européenne. De même, le gruyère français est une appellation protégée par une Indication Géographique Protégée (IGP) reconnue par l'UE. La convention internationale de Stresa sur les fromages de 1951 reconnaît que l'appellation « gruyère » est une propriété franco-suisse, les deux pays possédant son droit d'utilisation. Or le gruyère de France a des trous. Donc si on vous fait la remarque comme quoi, le gruyère n'a pas de trou, précisez que vous parlez du gruyère français et si ça rale encore, invitez votre interlocuteur à se renseigner. 

Tags : AlimentationIdée reçu